Les collections de prêt-à-porter masculin pour l’automne-hiver 2016-17, qui viennent d’être présentées à Londres, Milan et Paris, ont mis en avant notamment neuf grandes tendances, entre volumes oversize, nightwear et loungewear porté en ville, et style sportif décontracté.

1) Le nightwear de jour

f909

Sortir en pyjama et chaussons fourrés pour aller acheter sa baguette sera d’un chic absolu l’hiver prochain. Du manteau robe de chambre sans boutons fermé simplement par une ceinture nouée lâchement à la taille, pièce phare vue sur bon nombres de podiums, à la chemise-pyjama en soie bordée d’un liseré contrasté portée directement sous la veste et déclinée parfois aussi en costume-pyjama… Le vêtement masculin d’intérieur prend ses aises dans une garde-robe masculine, qui se veut avant tout confortable.

2) Le jogging revisité et la veste de survêtement
fe7a

Toujours dans cet esprit loungewear, l’homme ressort son jogging pour l’hiver prochain. Mais pas le vieux jogging en jersey d’autrefois, non ! Il ne jure cette fois que par des tenues décontractées-chic, comme l’ensemble pantalon-veste proposé par Alessandro Michele en velours vert avec riches broderies chez Gucci. A noter pour vestes et manteaux, le col fourré qui devient incontournable.

Coup de projecteur aussi sur la veste de survêtement avec sa fermeture à glissière centrale et son col montant. Cette petite pièce sportive passe-partout supplante dans bien des cas le col roulé. On retrouve aussi le style sport-relax dans les pantalons à coulisses ou encore dans l’utilisation d’amples shorts molletonnés portés sur des leggings.

3) Des volumes oversize
5e6a

On l’aura compris, c’est le confort qui prime avant tout. Un concept qui se traduit par une notable prise de volume dans toutes les pièces du vestiaire masculin. Les maxi tricots vus l’hiver dernier sont désormais de toutes les collections avec des dimensions toujours plus démesurées, les manches notamment se rallongeant jusqu’à recouvrir les mains. Ce n’est plus seulement le chandail qui déborde sur les cuisses, mais aussi les blousons, y compris les modèles traditionnels comme le Teddy !

4) Le pantalon baggy
459f

Le marathon des Fashion Weeks masculine marque le grand retour du pantalon ample à taille basse, souvent proposé en version japonaise avec une grande ceinture nouée autour de la taille. Le baggy est proposé dans des tissus très masculins comme la flanelle de laine grise, dégoulinant confortablement sur les jambes, assorti à un blazer classique. Diorva jusqu’à proposer une version en cuir noir.

5) La cape-poncho
adc8

La cape aussi fait son grand retour dans la garde-robe masculine, toutefois sans bien définir la frontière entre le poncho et le manteau. Elle prend des allures de manteau classique chez Ermenegildo Zegna avec col, revers, double boutonnage et pochette. Elle se transforme en poncho chic en velours noir bordé de plumes chez Daks, tandis que White Mountaineering la découpe dans une couverture en tartan noir et rouge. Le thème de la couverture est récurrent aussi, prenant des allures de grand châle jeté sur les épaules ou enveloppant entièrement une partie du corps.

6) Le gilet-tricot de corps
81d8

L’hiver prochain sera froid. Plutôt que de sortir en marcel, les couturiers ont eu la bonne idée de convertir le classique tricot de corps en gilet de laine sans manche, porté avec nonchalance à même le corps, bras nus. Lanvin en propose un micro-motif, Neil Barrett opte pour un tricot monochrome torsadé.

7) Un air de cow-boy
c579

La tendance Western pointe son nez cette saison et fait des émules. C’est Dolce & Gabbana, qui a ouvert le bal en interprétant « Il était une fois dans l’Ouest » avec cactus et revolver en strass brodés sur vestes et chemises et grandes pelisses poilues. Beaucoup de fourrures aussi chez Antonio Marras dans un style trappeur avec des grandes salopettes en jeans, des vestes en cuir frangées et des étoiles de shérif imprimées. Givenchy propose quant à lui sa version de l’imperméable de cow-boy avec coudières et épaules en cuir cloutées. Dans cette veine, la chemise rodéo se fait voir ici et là, tandis que le nœud cow-boy remplace la cravate.

8) Des chiffres et des lettres
b0c1

Codes mystérieux ou nouveau langage ? Le graphisme un peu BD fait irruption dans le vestiaire masculin, parfois énigmatique comme ces chiffres appliqués à des chapeaux de feutre ou en brassard sur une manche chez Ermenegildo Zegna ou simplistes : Peace proclame Helen Anthony sur pulls et ponchos, Wild et Heroes susurre Ermanno Scervino, Generations hurle Etudes sur une écharpe tombant à la verticale… Le vêtement devient un nouveau moyen d’expression pour un homme en mal de communication.

9) Briller de jour comme de nuit
2a19

Pour lutter contre la dépression hivernale, l’homme se pare d’argent. Toute garde-robe qui se respecte devra avoir sa pièce glamour argentée : Un manteau ou une combinaison spatiale comme chez Versace, un caban en lurex métallisé chez Dsquared2, un pantalon de ski futuriste signé Emporio Armani, ou encore un pantalon ou une veste strassée vus chez Alexandre Mattiussi et Ermanno Scervino. »f-mag »

 

 

 

Guillaume
Our Runway