Un explorateur paré de broderies et de passementerie pour Balmain, un bourgeois cool qui part en week-end pour Dior: les deux maisons de luxe parisiennes ont offert des visions différentes du vestiaire masculin de l’été 2016 ce samedi 27 juin.

d98d

Pour le premier défilé Balmain homme, le directeur artistique Olivier Rousteing a présenté des explorateurs portant casquettes, bermudas ou pantalons et spartiates, équipés de sacs volumineux. La couleur sable domine la palette. Les vestes au laçage de cordes rappellent les robes des silhouettes féminines, dont plusieurs ont également défilé.

« Je pense que cet homme est exactement moi, quelqu’un qui explore le monde, voyage comme un aventurier, essaye de découvrir des trésors », a commenté le créateur français de 29 ans après le défilé.

69a4

Rappelant que la mode masculine représente 40% des ventes de Balmain, Olivier Rousteing a souligné l’importance de ce show, et justifié la présence de modèles féminins par le désir de « connecter » les deux.

« Il y a quelque chose que je trouve drôle chez Balmain et qui est le cas de peu de marques, c’est que mari et femme peuvent aller acheter leurs vêtements dans la même boutique. Pour moi, c’est le même ADN », a-t-il expliqué.

Ce show, point fort de la Fashion week masculine, s’est déroulé sous les yeux d’une brochette de sportifs, dont les joueurs de NBA Serge Ibaka et Amar’e Stoudemire et le nageur Tom Daley, ainsi que Kris Jenner, la mère de Kim Kardashian et inconditionnelle de la marque.

Le casting comprenait notamment les mannequins stars Sean O’Pry et Lucky Blue Smith, qui déclenchent régulièrement l’émeute chez les adolescentes.

Guillaume
Our Runway